blogue /  2017-02-28

Étude de cas fictive – 001

L’importance de bien faire vivre sa marque

Certains vous diront que l’image de marque n’est pas importante. 
C’est une façon de voir les choses. Mais selon nous, ce n’est pas la bonne.
 Surtout lorsqu’on est en affaires et qu’on veut réussir.

Peu importe votre entreprise. Peu importe votre offre, vos publics cibles et vos objectifs, votre image de marque est ce que vous avez de plus précieux. Ça, et la qualité de vos produits ou de vos services. Mais pour l’instant, on va se concentrer sur votre image de marque.

Prenons par exemple le café O’BOAK (non fictif), marque existante depuis deux ans. L’endroit offre des produits de qualité qui se démarquent des saveurs pauvres offertes dans son quartier. L’entreprise a un branding solide qui reflète bien les valeurs et le vibe du coffee shop. Le site web est bien fait, avec un design qui respecte l’univers de marque, un bon référencement et une navigation intuitive bien pensée. Le café est présent sur plusieurs plateformes sociales et le design intérieur de l’endroit rejoint bien la clientèle cible de jeunes professionnels actifs, prêts à payer 5$ pour six gorgées de caféine.



Bref, tout semble beau dans cet ensemble. Mais le fuck, avec ce bel enrobage, c’est que les gens derrière O’BOAK ne s’occupent pas de bien faire vivre la marque. Au départ, ils ont investi des sommes importantes pour créer un univers de marque complet et bien pensé. Mais une fois lancés, ceux-ci ont négligé un aspect primordial. L’évolution de la marque.

Depuis le lancement, l’offre a changé à plusieurs reprises dans le coffee shop, mais rien n’a été fait pour véhiculer l’information de façon efficace. Le site web n’a pas changé une seule fois en deux ans. La dernière publication Facebook date de sept semaines et la clientèle actuelle semble diminuer de semaine en semaine. Le café se vide, un nouveau café qui semble bien véhiculer sa marque sur les différentes plateformes vient d’ouvrir à deux coins de rue et les gens de O’BOAK se dirigent tranquillement vers un profond gouffre.



Pour faire un comparatif, c’est comme si le coffee shop était le nouvel album de La Chicane. On est curieux et on a le gout de l’acheter, mais en même temps, pas tant que ça.

Ce qui est important de comprendre dans cette analyse, c’est qu’il faut un équilibre. Vous pouvez avoir le plus beau branding et un univers qui a plus de swag qu’un pug, mais si vous stagnez et que vous ne faites pas vivre le tout, vous tomberez. Et l’inverse est aussi vrai. Si vous avez une image de marque aussi sex et froide qu’une roche, mais que vous réussissez à véhiculer quelque chose d’inspirant, les gens se colleront à votre marque. Une marque c’est vivant, ça évolue, ça s’adapte, ça ose et ça apprend. 



Au final, ça prend juste la bonne formule.
Peu importe vos finances ou vos ressources, il y a toujours moyen d’arriver au bon équilibre pour faire vivre votre marque de façon solide. En respectant votre vibe et votre personnalité.

Ce qui est le plus important, c’est de vous respecter dans ce processus. De vous assumer et de vous approprier votre propre saveur. Bref, d’être & de rester vrai.

DIRECTEUR
DES OPÉRATIONS

Mic