blogue /  2017-08-07

Despacito Beijing

En juillet, on partait deux semaines en road trip avec une équipe de production, des figurants et des gens de Tourisme Eeyou Istchee Baie-James dans le but de faire une virée pour découvrir ce coin de pays et pour préparer un beau projet à venir en juillet 2018.

Sortir de la ville, ça fait du bien. En 4700 KM, on a pu décrocher tout en travaillant comme jamais. Des journées de 15 heures, du sommeil au compte-gouttes, des snacks sur le pouce, de la bière trop light, de la pluie, du vent, du feu, des lacs à perte de vue, un hydravion, une explosion de propane, manquer mettre le feu à une île perdue, un gros doré, des belles truites grises, deux crevaisons simultanées, des ours, un renard mangeur de guimauves, 4 filles qui poussent un 15 passagers, une roche dans le pare-brise, des roadkills, des aurores boréales, des Cris, Storm, des gens incroyables et une aventure qui vous dépayse comme le Pérou, mais dans notre propre province.

Quand on travaille en agence, on se forge un caractère. On apprend de nos erreurs, on fonce et on continue d’avancer. Chaque mandat a sa propre nature. Sa personnalité, son degré d’adaptation et ses défis.

 La Baie-James a une nature unique. Une personnalité qu’on ne trouve pas ailleurs, un degré d’adaptation et des défis qui dépassent bien des niveaux. Et c’est clairement ça qui nous motive à foncer dans cette aventure.

Si vous souhaitez vivre quelque chose qui vous marquera longtemps, on vous conseille assez fort de vivre ce que la Baie-James a à offrir. Que ce soit pour l’expérience autochtone, la pêche, le plein air, la faune ou l’histoire que renferme cette région, promis que vous en aurez pour votre argent. Sinon, on vous propose de continuer à suivre ce mandat et peut-être que vous serez en mesure de vivre la vraie expérience.

Team prod Baie-James

Rachel + Mic


Retour au blogue